Mots-clés

, , , , , , , , , ,

Cr. Photo : Michel Paquet

Cr. Photo : Michel Paquet

Venez rencontrer Chantal Brunette au Salon International du Livre de Québec. Où ? Au kiosque 217. Quand ? Vendredi 15 avril de 12h à 13h30 et de 15h à 16h30, et samedi 16 avril de 10h à 11h30

Originaire de Terrebonne, Chantal Brunette patine sur la glace des arénas, presque aussi vite qu’elle parle. Elle est de tous les voyages ; que ce soit en Europe, en Amérique latine ou en Amérique du Sud, elle se perd dans chaque pays, mais y fait de belles rencontres. Toujours prête à passer les lignes pour dénicher une sacoche dans un outlet, cette admiratrice du CH porte fièrement les couleurs du club ; oui, mais en mauve !

Si la chick-lit a sa faveur, elle ne se reconnaît pas dans les héroïnes qui la caractérisent. Sur les conseils d’une amie, elle écrit alors ce qu’elle recherche en tant que lectrice. C’est ainsi que naît le premier tome de la série La fille dans le placard aux Éditions Libre Expression en février 2016, une chick-lit qui bouscule les stéréotypes.

Cba_GO8W8AIT1lzLa fille dans le placard, tome 1 : À quelques heures de son mariage, Maxime Lafleur (oui, c’est une fille !) se remémore son cheminement amoureux. Frencheuse compulsive, elle recherchait à une époque le candidat qui lui ferait ressentir les fameux papillons. Lors d’un voyage d’études, elle découvre que son prince charmant pourrait être une princesse ! Et si elle était lesbienne ? Maxime n’avait pas envisagé un tel scénario… Pour oublier, elle multiplie les conquêtes masculines… jusqu’à sa rencontre avec une jolie pompière. Troublée, Maxime part en quête de sa propre identité. Au fil des rencontres, elle acquiert une certitude : dans la vie, rien n’arrive pour rien… Le jour de ses noces, Maxime est-elle sortie du placard ? Qui va-t-elle épouser ?

Lire un extrait

Quelques échos dans les médias :

« Un univers très rafraichissant, très agréable à lire !  » — Nathalie Roy, Les bouquineries, Salut Bonjour Week-end, TVA.

« Une chick-lit amusante et touchante qui est bien loin des clichés sur l’homosexualité. » — Lisanne Rheault-Leblanc, Clin d’oeil_mars2016

« Un premier roman léger, amusant, sans stéréotype ni faux semblant. » — Anne Bourgoin, 7 Jours, 3 mars 2016

©Agence Littéraire Laëns 2016

Advertisements