Mots-clés

, , , , , , ,

Il y a des romans qui fonctionnent et il y en a qui ne fonctionnent pas. Qu’est-ce qui les distingue ? Rapidement, voici quelques points qui vous aideront à avoir une écriture plus fluide et donc puissante.
1) Utilisez des sauts de paragraphe fréquents et de manière appropriée.
Les lecteurs veulent des pauses. C’est pourquoi un texte est divisé en paragraphes. Un écrivain habile peut toujours trouver un endroit pour revenir à la ligne. Si vous ne pouvez pas, regardez à nouveau, vous pouvez.

Combien de lecteurs ont abandonné Les bienveillantes en raison de l’absence de paragraphes ? Quand le lecteur a l’impression de se noyer, vous avez échoué.

2)  Utilisez un seul nom pour un personnage.
Si le personnage, Jim Malvoisin, est un boulanger, appelez-le soit Jim ou Malvoisin, mais pas les deux. Et faites attention à ne pas vous référer à lui comme «le boulanger ». Bien que cela semble être un bon substitut pour le nom qui a été répété si souvent, à moins que sa profession soit plus que claire, l’alternance entre le nom et le titre du poste peut être déroutante.

3)  Choisissez des noms de personnages bien distincts.
Ne nommez pas deux personnages Marie-Ève et Marielle. Bien sûr, les noms sont différents, mais les lecteurs peuvent facilement les confondre, surtout quand ils reprennent le livre après quelques jours d’interruption.

4) Limitez l’utilisation des jurons et des sacres.
Il y a bien sûr des situations où il est tout à fait normal qu’un personnage jure ou sacre. Mais ne mettez pas ces mots dans leur bouche gratuitement : aimer jurer pour jurer risque de déplaire à une très grande part du lectorat.

Advertisements