Mots-clés

, , , , , , , , , , , , ,

Cela ne fait aucun doute : le public des jeunes adultes représente un marché très florissant, qui ne cesse de croître en popularité et retient l’attention des jeunes lecteurs, donc des éditeurs. Cela signifie que ce marché est plus sain que jamais et que par conséquent, la concurrence y est rude pour se faire publier. Alors, quelles sont les clés de l’écriture d’un roman à succès pour les jeunes adultes? Avant même de commencer à écrire, vous devez entrer dans l’esprit de votre public cible.

Dans l’esprit du lectorat « Jeunes adultes »
Il y a quelque chose de crucial que l’on doit garder à l’esprit à propos des jeunes adultes : l’essence de l’adolescence. C’est ce sentiment de possibilité. Ce sentiment que votre cœur pourrait exploser tellement il est plein d’amour ou de chagrin. Tout est si grand, si important, si démesuré à cette époque de nos vies. C’est l’âge des superlatifs. C’est aussi l’âge des premières fois, de leurs charges émotionnelles et dramatiques : le premier amour, la première vraie peine souvent synonyme de désespoir, la première trahison, la première fierté profonde…
Et toutes ces premières fois se précipitent en un très court laps de temps.

Les décisions que l’on prend à cet âge-là semblent avoir des conséquences éternelles. Un adolescent se sent tour à tour invincible et vulnérable, seul et appartenant à une communauté. C’est pourquoi le public des jeunes adultes recherche un livre qui lui donne l’impression d’avoir été écrit pour lui.

Romance et obscurité
Les adolescents se sentent attirés par deux choses en particulier: la romance et un certain goût pour l’obscurité. Si vous avez été dans la section « jeunes adultes » d’une librairie récemment, vous saurez ce que je veux dire. Il semble que chaque couverture présente la même combinaison d’une jeune fille boudeuse, un garçon torturé, et bien sûr un fond violet ou/et noir.

Le paranormal et la dystopie semblent incontournables sur ce marché. Mais attention ! Si de nombreux éditeurs ont signé des trilogies dans cette veine jusqu’en 2014, ce n’est pas pour autant qu’ils acceptent de nouveaux projets de ce genre.
Un grand nombre de lecteurs sont lassés de retrouver toujours la même histoire, dont seuls les noms des protagonistes varient.

Certes, les relations amoureuses constituent un des pôles d’intérêt des adolescents. La plupart d’entre eux, cependant, manquent d’expériences romantiques réelles. Ils se tournent donc vers la fiction, dans laquelle les vies des personnages sont riches de fantaisie.
Les adolescents se sentent souvent piégés et impuissants. La plupart recherchent plus de contrôle : les combats dans la littérature fantastique leur permettent, par un processus de transfert, de vivre cette expérience. D’où la popularité des tueurs de vampires et autres élus.
Enfin, vers quatorze ou quinze ans, il arrive souvent qu’ils fassent l’expérience d’heures plus sombres. Certains se retrouvent même confrontés à la question du suicide. C’est certainement une des raisons pour laquelle le roman, Treize raisons de Jay Asher (édité chez Albin Michel, ISBN : 978-2-226-19553-1 et également disponible au Livre de Poche, ISBN : 978-2-01-323396-5) a remporté autant de succès. Il s’agit d’un roman délicat, dans lequel une jeune-fille explique les raisons de son suicide dans des cassettes qu’elle a envoyées à un ami peu avant de commettre l’irréparable. Un roman, qui met en lumière l’importance des détails.

Certains adolescents utilisent la fiction pour explorer d’une manière sûre les événements graves qui se déroulent autour d’eux. La tendance récente à la dystopie en est le parfait exemple.

Quand vous pensez à vos lecteurs adolescents, gardez cela à l’esprit constamment. Que votre roman relève du paranormal ou non, prenez conscience que vos lecteurs évoluent dans un monde complexe où tout n’est pas toujours licornes et arcs-en-ciel.
D’autre part, si vous le pouvez, essayez d’inclure un élément romantique. Vous n’avez pas à écrire un roman tout azimut, mais vous allez manquer un énorme argument de vente potentiel si vous n’y intégrez pas cette partie de la vie de vos lecteurs.
Les thèmes et les grandes idées dans la littérature pour jeunes adultes.
Quand vous avez en tête ce que vivent les adolescents, vous êtes beaucoup plus susceptible d’écrire un livre qui va les toucher. Lisez les romans d’Anique Poitras, de Dominique Demers et de Martine Latulippe. Ce sont non seulement des œuvres incontournables pour les jeunes adultes, mais ce sont également de petits bijoux littéraires. La lumière blanche aborde le thème de la mort, Sauve-moi comme tu m’aimes traite de l’amour, de l’identité et de la quête spirituelle. Avec Marie-Tempête, ce sont l’intensité du premier amour, la mort, la maternité, la cruauté des choix qui sont mis en scène. Le cri, très ancré dans la réalité des jeunes Québécois, expose la problématique de l’intimidation.

Ces adolescents voient le monde et l’interprètent dans une intensité, qui leur est propre. Ils ressentent profondément le désir, la douleur et la recherche de l’amour. Et ceci est loin d’être exhaustif. La compréhension de ce qui est propre à l’adolescence rendra votre littérature pour ce lectorat plus riche et plus profonde.

Advertisements