Mots-clés

, , , , , , , , ,

 

cohérenceL’une de vos principales préoccupations lors de la planification et l’écriture d’une série devrait être la cohérence.  Si vous ne vous assurez pas d’une certaine cohérence, vos lecteurs ne retireront rien de l’histoire et resteront sur leur faim.

 

Voici les cinq types d’incohérence les plus courants dans les séries et les moyens de les éviter.

1- Les oublis

Vous devez poser les bases nécessaires — une trame plausible et une motivation pour chaque action, des personnages assez héroïques pour résoudre leurs propres problèmes—, afin de ne pas avoir recours à l’artifice de la coïncidence.

Si vous voulez qu’un événement soit crédible, il faut le mettre en place logiquement et suffisamment tôt pour que le lecteur l’accepte. Cela nécessite une planification.

2- Changer de prémisse

Cela concerne les renseignements donnés dans un épisode qui contredisent les informations livrées dans un autre. Dans une série, cela peut être fatal. Le changement doit être plausible pour que les lecteurs l’acceptent. Si vous créez un monde dans lequel aucun étranger n’est toléré dans les trois premiers livres, mais que dans le quatrième un étranger se présente et est accueilli au cœur de la communauté à bras ouverts, vous avez changé la prémisse de votre série.

3- Les problèmes techniques

Ce genre d’incohérence peut se produire par manque d’attention : changer de narrateur en cours de route, ou modifier la description des personnages. Si votre héros utilise certaines expressions dans le premier tome et qu’il ne le fait plus dans le reste de la série, c’est un problème technique. Pensez à faire des fiches : cela va éviter les changements de noms, de langage, de couleur de cheveux ou d’yeux, de taille, etc.

Vous voulez savoir ce que pense le lecteur de ces incohérences ? Cliquez ici.

4- Les questions de continuité

Si vous dotez un personnage de deux dates d’anniversaire ou si vous le rajeunissez au lieu de le vieillir au fur et à mesure que la série progresse, cela pose un problème de continuité. Établissez une chronologie et vous ne tomberez plus dans le piège. La rigueur est la clé.

Voici un exemple de brouillon de J.K. Rowling pour L’ordre du Phœnix.

brouillon HP

 

5- Les questions sans réponse

Dès le premier tome, vous avez soulevé une question et demandé au lecteur d’être patient. Vous développez ce thème à travers plusieurs livres. Vous avez promis qu’une réponse sera livrée dans le dernier volume. Si vous ne le faites pas, le lecteur se sentira floué, à juste titre. Ne sous-estimez jamais sa vengeance. (Avez-vous lu Misery de Stephen King ?)

  ___________________________________________

Ces conseils ne sauraient garantir la réussite de votre série. D’autres facteurs entrent en jeu. Ce billet vous permettra, je l’espère, d’éviter l’écueil de l’incohérence.

© Agence Littéraire Laëns 2014

 

Advertisements